Ouzbékistan

pays_ouzbekistan.jpg
Carrefour unique de civilisations au cœur de l'Asie centrale, la république d'Ouzbékistan porte les traces de grands empires et mêle modes de vie, cultures et religions. Passé de Gengis Khan aux tsars, le pays a conservé de son histoire un héritage exceptionnel : tribus nomades, anciennes cités sédentaires, influences bouddhistes, chrétiennes et musulmanes... Fruit de l'affrontement entre communisme et islam, l'Ouzbékistan apparaît aujourd'hui comme une mosaïque de peuples, de langues et de traditions. 
 
Les deux tiers ouest du pays sont constitués de steppes et de déserts, interrompus seulement par le delta de l'Amou Daria. Le relief est plus prononcé à l'est, où une chaîne de montagnes sépare l'Ouzbékistan de pays limitrophes comme le Tadjikistan. Le climat quant à lui se caractérise par de considérables variations de température, notamment entre les zones désertiques et montagneuses. La pluie tombe essentiellement aux mois de mars-avril et d'octobre-novembre. En plaine, le climat est agréable de mai à début juin et de septembre à début octobre, car les températures d'été sont étouffantes, tandis que le grand froid s'installe de mi-décembre à mi-février. 
 
Tachkent, la capitale de l'Ouzbékistan, est par excellence la ville carrefour de l'Asie centrale. En dépit du séisme de 1966, elle a pu conserver quelques fleurons de ses deux mille ans d'histoire. Dans la vieille ville, la medersa Koukeldach, superbe école islamique datant du XVIe siècle, jouxte la mosquée Juma, érigée au XVe siècle. A côté de Koukeldach, le bazar Chorsu est un immense marché coiffé d'un dôme vert, dont l'animation déborde sur les rues voisines. Sur la place Khast Iman se trouve le musée-bibliothèque Moyie Mubarek, qui conserve le coran d'Osman, réputé le plus ancien du monde (VIIe siècle). Malgré la perte d'une partie de son cachet historique, la ville compte de nombreux musées évoquant son passé. 
 
Le nom légendaire de Samarcande est indissociable de celui de la route de la Soie. Son centre historique, avec ses sublimes monuments de l'époque timouride, ses marchés hauts en couleurs et le passé florissant de cette cité, fascine. Presque tous les monuments se situent dans la vieille ville, à commencer par le Registan, ensemble de medersa majestueuses inclinées, la mosquée Bibi Khanoum, la rue Chah-i-Zinde où se succèdent des tombes de la famille de Tamerlan et d'Ulug Beg, sans oublier le marché principal, près de la mosquée, lieu le plus animé de la ville. 
 
Riche de monuments millénaires et d'un centre animé, Boukhara illustre parfaitement ce que fut le Turkestan avant la domination russe. Le centre ville est un trésor architectural protégé, doté d'une impressionnante forteresse royale abritant plusieurs anciennes medersa (écoles coraniques), de bains publics et de vestiges d'un marché autrefois très important. 
 
Enfin, Khiva, ancienne capitale timuride, est une ville insolite dont la visite s'effectue de préférence le matin ou le soir. A la différence d'autres villes d'Asie centrale, son centre historique à qui a fait l'objet d'une protection intégrale à est d'une propreté littéralement « médicale ». Elle possède de multiples mosquées, nécropoles, palais et autres medersa. De plus, Khiva se singularise par sa dominante turquoise, alors que le bleu symbolise Samarcande et le brun Boukhara. Les principaux centres d'intérêt sont le minaret Kalta Minor, la forteresse Koukhna Ark, le palais Tosh-Hovli, la medersa Islam Hoja et son minaret en forme de phare ainsi que le mausolée de Pahlavon Mahmud, hautement sacré et décoré de magnifique faïences. 
 
L'Ouzbékistan, berceau d'une culture de plus de deux millénaires, est doté d'un riche patrimoine architectural. Les villes de Samarcande, Boukhara et Khiva jalonnent la route de la Soie et donnent à voir des édifices parmi les plus splendides d'Asie centrale. Le reste du pays est constitué de bazars éblouissants, d'antiques citadelles du désert et de merveilles naturelles largement méconnues. 
 
L'Ouzbékistan est un voyage non seulement dans l'espace mais également dans le temps.

Informations voyageurs

 
Passeport Un passeport valable 3 mois après la date de retour est nécessaire pour obtenir un visa, qui sera délivré en 8 jours par l'ambassade.
 
Formalités Visa obligatoire.
 
Santé Aucun vaccin n'est exigé.
 
Eau L'eau n'est pas potable, préférez l'eau en bouteille. Ne mangez que des légumes cuits ou pelés.
 
Sécurité En Ouzbékistan vous êtes en pleine sécurité, grâce à l’hospitalité inégal de la population et la responsabilité de l’agence réceptive « Samarkand Renaissance ». Cependant, il suffit de faire attention aux pickpockets. Mais les Ouzbeks restent un peuple très hospitalier.
 
Argent Le Soum ou le Sum Ouzbek. Il n'est pas convertible hors du pays. 1 euro = 2 440 UZS et 10 000 UZS = 4,10 €.
 
Carte crédit Limité aux hôtels de luxe et a quelques magasins de luxe. Distributeurs automatiques presque inexistants.
 
Décalage horaire 4h en hiver, et 3h en été.
 
Situation Veuillez suivre les recommandations du ministère des Affaires étrangères, il incombe à chaque voyageur de veiller à sa sécurité.
 
Électricité 220 Volts, 50 MHz. Prises très petites, bipolaires, et sans prise de terre.
 
Bon à savoir Les cartes bancaires ne pas utilisées sauf dans les grands hôtels, il en est de même pour les distributeurs qui sont rarement présents ou uniquement dans quelques hôtels.
 
Pour se saluer, entre personne du même sexe on se serre la main, entre personne de sexe opposé, on fait un hochement de tête ; les personnes de sexe opposé ne se touchent pas trop, alors que c'est commun entre personnes du même sexe. Les ouzbeks ne sont pas trop à cheval sur les horaires, ce qui explique que les bus n'en aient pas, un grand respect est accordé aux aînés, il fait dire « OPA » pour une femme plus âgée, et « akra » pour un homme plus âgé. L'entraide fait partie des valeurs fortes de ce pays.